À l’heure de la tendance locavore, les idées pour rapprocher producteurs et consommateurs semblent s’accélérer au point que l’un et l’autre ne fassent plus qu’un !

En 2015, le projet (avorté faute d’avoir réuni assez de fonds lors de leur crowdfunding) du studio d’architectes-paysagers Vertical Green, spécialisé dans la création de murs végétaux, avait fait rêver tous les citadins à la main verte ! Il s’agissait de murs végétaux en kit à installer chez soi, et qui pouvaient produire, entre autres, des plantes comestibles ! Cette petite vidéo vous en dira plus et réveillera peut-être des investisseurs désireux de faire renaître cette belle idée.

 

En France pourtant, les prémisses du potager d’appartement semblent prometteurs. Prêt à Pousser par exemple fut parmi les premiers à proposer des kits de champignons prêt-à-pousser (comme son nom l’indique !). Des pleurotes roses, gris et jaunes, bio et français s’il vous plaît, apparaissent donc ainsi en une dizaine de jours dans votre cuisine, sous le regard ébahi de vos enfants !
Forts de ce succès, l’équipe de Prêt à Pousser a par la suite lancé un petit potager d’intérieur baptisé “Lilo” qui est équipé d’une lumière spécifique permettant de faire pousser des herbes aromatiques tout au long de l’année.

 

Potager d'appartement : Champignons - Prêt à pousser

Les champignons en kit de Prêt à Pousser

 

Potager d'appartement : Potager d'intérieur Lilo

Le potager d’intérieur Lilo

 

Sans mauvais jeux de mots, les idées de potagers urbains poussent en réalité comme des champignons… Il y en a désormais pour tous les goûts !

 

Potager d'appartement : le Urban Potager

Le Urban Potager

 

Potager d'appartement : le japonais Foop

Le japonais Foop

 

Potager d'appartement : le kit IKEA

Le kit IKEA

Ces nouveaux concepts verdoyants pour citadins en mal de chlorophylle font mouche un peu partout, et l’on a même vu récemment à Berlin, un supermarché proposant une sorte de serre imaginée par la société INFARM, où poussent quelques légumes en live !! On nous assure que le tout pousse sans pesticide, et l’argument écolo est étayé par le fait que l’on évite la pollution due aux transports de ces produits… Ajouterons-nous qu’en soi la fabrication et l’installation de la serre n’est pas sans impact sur l’environnement et qu’il faut produire de l’électricité pour faire pousser ces légumes privés de soleil ? Un potager derrière le supermarché nous aurait en revanche convaincu à 100% !!

Reste que cette idée de serre hautement productrice de CO2 pourrait également débarquer directement dans les foyers par la grâce du coréen Hyundai avec son Kitchen Nano Garden, plutôt ludique et esthétique, avouons-le…

 

Potager d'appartement : le Kitchen Nano Garden de Hyundai

Le Kitchen Nano Garden de Hyundai

A propos de l'auteur